Retour à la liste des actualités

Ascension réussie pour Arnaud Boissières

La Mie Câline – Artisans Artipôle

Communiqué de presse - Le 10 novembre 2020

Ce début de Vendée Globe est riche en émotion à bord de La Mie Câline – Artisans Artipôle. Depuis le départ, le petit gennaker était bloqué en tête de mât, et Arnaud a été contraint, ce matin, de monter pour le faire descendre. L’opération s’est déroulée au large du Cap Finisterre et n’a pas été de tout repos. Il a d’abord fallu se hisser à 25 mètres pour atteindre ce hook défectueux et faire tomber cette voile. En descendant, le gennaker est tombé à l’eau et s’est enroulé autour de l’outrigger, cette longue « canne à pêche » fixée au pied de mât. Le skipper est alors redescendu en urgence pour récupérer la voile. Il lui a cependant fallu grimper à l’extrémité de cet outrigger, une nouvelle manœuvre à haut risque. « C’était une journée sur le thème de l’équilibrisme » Arnaud, visiblement soulagé d’avoir su gérer cette situation.

Ce problème de gennaker a fortement ralenti la progression de La Mie Câline – Artisans Artipôle depuis le début de course. En effet, Arnaud a tenté plusieurs manœuvres pendant ces 48 premières heures ce qui explique qu’il évolue aujourd’hui en queue de peloton. Dès que les conditions seront plus clémentes, Arnaud devra à nouveau se hisser en haut du mât afin d’installer un système de remplacement. Avant cela, le skipper se prépare à une nuit musclée avec des rafales à 45 nœuds (90 km/h) attendues dans les prochaines heures.

Message de bord :
Arnaud Boissières : « J’ai choisi le bord Sud Sud-Est pour monter au mât car la mer est plus calme. Je m’attendais à tout en montant là-haut mais je ne voulais pas y aller avec trop d’outils. Une fois là-haut, la vue était belle mais il y avait deux bateaux de pêche juste devant moi. J’ai eu un gros dilemme, soit je continue mon ascension, soit je redescends en catastrophe. J’ai choisi de continuer, il me restait à peine 2 mètres. J’ai finalement descendu le gennaker mais en descendant, il s’est enroulé sur l’outrigger et est tombé à l’eau. Je n’ai pas eu le temps de faire de photos, je suis descendu en deux secondes pour ramasser la voile. J’ai dû aller au bout de l’outrigger ! Cette journée était sur le thème de l’équilibrisme ! J’ai tout rangé, matossé et fait mon virement de bord. J’ai l’impression que mon Vendée Globe commence maintenant ! »

Haut
de page