Retour à la liste des actualités

Arnaud Boissières : "C'est génial, génial, génial. C'est génial"

La Mie Câline – Artisans Artipôle

Communiqué de presse - Le 8 novembre / J1

C’est sous un ciel bleu azur et dans un vent modéré que s’est élancée aujourd’hui la 9ème édition du Vendée Globe. Le scénario calé par l’organisation a juste été perturbé par une brume tenace qui a contraint la direction de course à retarder plusieurs fois le coup d’envoi, finalement lancé à 14h20 au lieu des 13h02 prévues initialement. Ces retards à répétition n’ont pas perturbé l’humeur d’Arnaud Boissières, euphorique à l’idée de partir sur un 4ème tour du monde. Le marin a profité de ce temps supplémentaire pour se reposer et manger avant le départ de son Vendée Globe. « Il était content de partir et prêt à partir » résume JC Caso, directeur technique. Après un départ en milieu de ligne, La Mie Câline – Artisans Artipôle a fait cap à l’ouest dans un flux modéré. Le skipper a même pris le temps d’envoyer une courte vidéo sur laquelle il détaille ses concurrents directs et résume son état d'esprit d'un "C'est génial, génial, génial. C'est génial". Cette nuit, une première dépression venue d’Irlande amène un front avec de solides rafales. 

Problème de positionnement :
L’une des balises du bateau n’émet plus depuis le départ ce qui fait que le bateau n’est pas localisé sur la cartographie. Il s’agit d’un petit dysfonctionnement courant qui sera réglé dans les prochaines heures.

Interview 
« C’est super émouvant parce qu’on part sur un tour du monde. C’est sympa mais c’est ultra intense. C’est un sacré privilège. On voit les copains qui travaillent sur d’autres bateaux, on voit les partenaires qui étaient là pour nous saluer ce matin. Ça fait ultra plaisir, On sait qu’on fait un truc qui n’est pas ordinaire. Faire le tour du monde à la voile en solitaire, c’est simple à dire mais c’est super dur à faire. Forcément, il y a de la tension, de l’émotion, mais il y a surtout une grande joie. C’est une chance extraordinaire. Je suis hyper heureux de partir. Je suis hyper heureux d’avoir abouti ce projet-là. Maintenant, le plus dur reste à faire et je vais m’efforcer de bien le faire. »

Haut
de page